COVID-19 : en pénurie de masques, le gouvernement réquisitionne les stocks

Avec l’épidémie de Covid-19 qui sévit en France depuis plusieurs semaines, les Français craignent le pire et se ruent sur les masques de protection. 

Laissant craindre une pénurie. L’État a décidé de réquisitionner les stocks.

Pour éviter la pénurie, l’État commande des masques

La menace grandit. De là à en arriver à la situation de nos voisins italiens, il y a encore quelques paliers à franchir. Mais la France connait actuellement une très nette évolution de l’épidémie de Covid-19 et les Français sont très préoccupés. A tel point qu’ils se sont rués sur les masques chirurgicaux et que le pays se trouve actuellement en situation de pénurie. Ou presque. Alors afin d’anticiper et de maitriser les stocks, l’État a décidé de prendre les choses en main et de commander lui-même des masques de protection.

Le Gouvernement vient donc d’annoncer la commande de plusieurs millions de masques de protection FFP2 actuellement en rupture de stock.
Dans l’attente il va également distribuer près de 15 millions de masques chirurgicaux issus de la réserve nationale. Pas de quoi calmer l’inquiétude des personnels soignants. Car ces masques sont habituellement destinés aux malades et évitent la propagation du virus. Ils ne protègent en aucun cas les personnes non infectées. Les syndicats de la profession se sont donc empressés de dénoncer un certain manque d’anticipation.
Mais il faut savoir qu’en France, seules quatre entreprises produisent ces dispositifs FFP2 et fonctionnement à plein régime depuis plusieurs semaines.

Plusieurs vols de masques

Jusqu’au 31 mai les masques de protection FFP2 ont donc été réquisitionnés par l’État.
Un stock précieusement gardé parfois même dans des coffres forts étant donné la mauvaise expérience de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (APHP) qui a vu plus de 8 000 de ses masques être volés au sein de plusieurs établissements. A Marseille également, plus de 2 000 masques FFP2 ont été volés à la Conception.

La semaine dernière un décret officiel a donc été publié au Journal officiel. Le texte “relatif aux réquisitions nécessaires dans le cadre de la lutte contre le virus Covid-19” vise à assurer un accès prioritaire à ces équipements aux professionnels de santé et aux patients atteints par la maladie.
Les Français touchés par le virus et le personnel de santé sont aujourd’hui les seuls véritablement habilités à porter un masque selon les autorités.

Deux types de masques
Cette crise sanitaire aura en tout cas permis de faire le point sur les différents types de masque en milieu hospitalier. Le premier est le masque chirurgical qui permet au patient contaminé de ne pas propager le virus. Le second, le FFP2 (en forme de bec de canard), est plus élaboré. Il est équipé d’un système de filtrage et est étanche quand on le place sur le visage, pour offrir un plus haut niveau de protection. Il permet de se protéger de l’extérieur. Ces derniers sont principalement utilisés par le personnel soigant.